1. #ciel du #boulevardsaintmichel #paris  (à Gibert Joseph)

    #ciel du #boulevardsaintmichel #paris (à Gibert Joseph)

  2. Versions, § 175. Conversations.

    Versions, § 175. Conversations.

    Cette nuit, j’ai fait plusieurs rêves, mais je ne me souviens que d’un seul : je racontais le goût amer qui vient à la bouche quand on réalise que rien ne se passe jamais, que rien ne change vraiment, que rien ne se délite non plus, que tout continue comme toujours, et qu’il faut continuer soi-même quelque chose qui peut s’avérer inutile, comme quand on prie peut-être, et les gens haussaient les…

    View On WordPress

  3. El mar de mierda de la literatura (Roberto Bolaño).

    El mar de mierda de la literatura (Roberto Bolaño).

    Esta es mi última transmisión desde el planeta de los monstruos. No me sumergiré nunca más en el mar de mierda de la literatura. En adelante escribiré mis poemas con humildad y trabajaré para no morirme de hambre y no intentaré publicar.

    Voici ma dernière transmission depuis la planète des monstres. Jamais plus je ne m’immergerai dans l’océan de merde de la littérature. J’écrirai dorénavant mes…

    View On WordPress

  4. #ciel du #jardindesplantes #paris  (à Jardin des Plantes)

    #ciel du #jardindesplantes #paris (à Jardin des Plantes)

  5. Versions, § 174. Toutes les voix.

    Versions, § 174. Toutes les voix.

    Toutes les voix finissent-elles comme des appels sourds, étouffés par le jour qui croît sans cesse, brûle notre peau ? Toutes les voix sont-elles ignorées, moins qu’oubliées, qui retombent dans l’air qu’elles laissent libre, indifférent ?

    View On WordPress

  6. la mort est ma lectrice #lire #montparnasse #paris  (à L’appartement)

    la mort est ma lectrice #lire #montparnasse #paris (à L’appartement)

  7. liste de lecture chilienne — #robertobolaño #lire #montparnasse #paris  (à L’appartement)

    liste de lecture chilienne — #robertobolaño #lire #montparnasse #paris (à L’appartement)

  8. Versions, § 173. La même histoire, à l’envers.

    Versions, § 173. La même histoire, à l’envers.

    Une voix dit : L’enfer est le néant où des êtres sont rassemblés qui ne font rien et finissent par se confondre. Puis, une voix, une autre, comme on peut l’imaginer, ou bien peut-être la même : Et le paradis ? Alors, la première : Le paradis, c’est la même histoire, mais à l’envers.

    View On WordPress

  9. Étoile distante de #robertobolaño (une manière de suite de La littérature nazie en Amérique, qui en reprend et développe le dernier chapitre) #lire #chosesposéessurlefauteuil #montparnasse #paris  (à L’appartement)

    Étoile distante de #robertobolaño (une manière de suite de La littérature nazie en Amérique, qui en reprend et développe le dernier chapitre) #lire #chosesposéessurlefauteuil #montparnasse #paris (à L’appartement)

  10. Versions, § 172. Geste dérisoire.

    Versions, § 172. Geste dérisoire.

    Ces êtres qui tournent en rond en répétant les mêmes actions, et presque toujours les mêmes paroles, ce n’est pas qu’ils ont perdu la notion du temps, ce n’est pas qu’ils n’ont désormais plus rien à dire, c’est que personne n’a jamais voulu faire l’effort d’essayer de comprendre ce qu’ils voulaient dire. Aussi, tournent-ils sans cesse, cercles concentriques autour d’eux-mêmes. Aussi, miment-ils…

    View On WordPress

  11. #np #bradmehldau #elegiaccycle #memorystricks #montparnasse #paris  (à L’appartement)

    #np #bradmehldau #elegiaccycle #memorystricks #montparnasse #paris (à L’appartement)

  12. Versions, § 171. Miroir & stratagème.

    Versions, § 171. Miroir & stratagème.

    Il n’est peut-être pas exact de penser que la vie est ou bien une réussite ou bien un échec. C’est là une conception bien trop simpliste pour posséder un semblant de vérité. Mais face à l’immobilité des choses dans le miroir, peut-on éviter d’avoir recours à un stratagème qui nous mette en mouvement au lieu de rester là, simplement là, je ne dirais pas : assis sans rien faire, mais plutôt :…

    View On WordPress

  13. #lire #robertobolaño, La littérature nazie en Amérique #montparnasse #paris  (à L’appartement)

    #lire #robertobolaño, La littérature nazie en Amérique #montparnasse #paris (à L’appartement)

  14. La peur de Roberto Bolaño.

    La peur de Roberto Bolaño.

    La peur d’Ivanov était de nature littéraire. C’est-à-dire que sa peur était la peur dont souffre la plus grande partie de ces citoyens qui décident un beau (ou un sale) jour de transformer l’exercice des lettres, et surtout l’exercice de la fiction, en partie intégrante de leurs vies. Peur d’être mauvais. Peur, aussi, de ne pas être reconnu. Mais, surtout, peur d’être mauvais. Peur que leurs…

    View On WordPress

  15. #slogan sur la terre ferme #ruesaintromain #paris  (à Rue Saint Romain)

    #slogan sur la terre ferme #ruesaintromain #paris (à Rue Saint Romain)